Le Seigneur de Bombay par Vikram Chandra

Alors, 1200 pages, faut les avaler, mais une fois qu'on est parti, on veut lire la suite. L'écriture est un peu celle de la littérature policière. Mais des passages entiers constituent des "digressions" toutes fort intéressantes, qui donnent un rythme très lent à l'intrigue, mais qui sont passionnantes et qui nous font entrevoir la réalité géopolitique, historique de l'Inde. Les personnages sont tous passionnantes (Sarta, Ganesh, gourou-ji). L'ensemble constitue une oeuvre totale. On peut dire que c'est hors catégorie et mérite plus que 5 étoiles. Encore, une fois, il faut du temps pour lire tout ça, mais il y a tout à en espérer. On n'est pas très loin de la définition de Stendhal de la beauté comme promesse de bonheur. Une oeuvre, une écriture, une littérature simplement belle, incroyablement belle.