Comme dans d'autres livres, Michel Lacroix analyse ici de manière très complète un phénomène pseudo-religieux en phase avec la modernité libérale. Il réussit à unir en un livre très court un ensemble de données et d'analyses très précises concernant la mouvance du développement personnel. Sous-bassement théorique (parfois inconscient, le stoïcisme y revient étrangement en force), changement des représentations (antisociologisme, antifreudisme, paradigme informatique), parcours des différents courants. Les risques idéologiques et politiques de cette vague qui mêle mystique et réussite sont bien dégagées. Le développement personnel fait le pari d'une alliance de la transcendance et de l'immanence. La religion réduite à un culte de soi, le soi réduit à une coquille vide à remplir, la politique réduite à une simple représentation. Le slogan du développement personnel pourrait être : "après toi, le déluge".