En hommage aux journalistes de Charlie-hebdo, aux policiers et toutes les autres victimes de la barbarie, toujours la même, la violence crasse d'esprits étroits incapables d'admettre que l'intelligence existe et que l'humanité ne se réduit pas à leur misère mentale, ce petit dessin de Charb qu'il dédicaçait à notre liste d'union de la gauche (PC-PG-EELV) aux élections municipales de mars dernier.

 

Charb devait venir à Dieppe en février pour participer aux concours de plaidoirie des jeunes. Il devait croquer les participants.

Ce moment aurait été consacré à la défense de causes humaines, comme le droit du journaliste de faire son métier.

Nous penserons à lui au moment d'écouter les jeunes.