25 août 2013

Fin du Sarkophage-La vie est à nous, fusion avec la Revue les Zindigné(e)s

 Numéro 36 - Juin-juillet 2013 Éditorial Le combat continue n°36/37   En 2007, la société éditrice du Sarkophage avait choisi de s’appeler « Les Temps mauvais » pour coller au climat lié à l’élection de Sarkozy.   En 2012, nous avons souhaité, avec votre soutien, poursuivre ce combat éditorial en devenant « La vie est à nous ! ».   Nous sommes aujourd’hui victimes de temps tout aussi sombres, qui démobilisent le peuple des gauches, et de choix économiques, qui assassinent la presse militante.   Nous... [Lire la suite]
Posté par primorales à 12:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2013

Le fantasme de l'immatériel, Le Sarkophage, juillet-août 2013

  La Vie est à nous/Le Sarkophage  n° 38-39 - juillet-août 2013   SommaireAU PAYS MERVEILLEUX DES CHEFS DE BUREAU À TALONNETTES.Jean Wunsch 3LE COIN DES SOPHISTES. Laurent Paillard 6L’IDENTITÉ CULTURELLE ET L’AUTONOMIE CONTRE LA PAUVRETÉ.Thierry Brugvin 8LES SCOPS : UN ENJEU POUR LA TRANSFORMATION. PatrickDarré 10LES AVATARS DE L’AUTOGESTION. Jean-Louis Prat 12NOUVEAUX GROS MOTS DE L’ÉMANCIPATION : CE QUI S’INVENTEEN INDE. Paul Ariès 14CHRONIQUE D’UNE SERVITUDE : LES BONNES PHILIPPINES DEHONG KONG. Olivier Canal 19LE... [Lire la suite]
Posté par primorales à 12:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2013

La vie est à nous/Le sarkophage, n° 35, 2e 80, article : "L'écologie peut-elle être populaire ?"

  Numéro en cours (n°35) paru le 16 mars 2013 Sommaire du n°35Mélenchon : « Je ne suis pas un productiviste qui se cache. » ENTRETIEN  AVEC PAUL  ARIÈS L'État social dans la trajectoire néolibérale.  MICHEL  CABANNES La Sécurité sociale amputée de son principe. PIERRE  ZARKA Publicité : l'imposture du « changement c'est maintenant  ». THOMAS  BOURGENOT ET KHALED  GAIJI Comment définanciariser le travail? MARIE-JOSÉ  KOTLICKI ET  JEAN-FRANÇOIS  BOLZINGER Revenir sur... [Lire la suite]
Posté par primorales à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2013

Ce qu'a vraiment dit Mélenchon sur Moscovici.

    Mise au point.            Mélenchon n'a pas dit "Moscovici ne pense pas français", mais        "ne pense plus en français, mais dans la langue de la finance        internationale".       C'est très différent. La version commentée par tous,    c'est une version nationaliste : "penser français". Mais ce qu'a dit    Mélenchon, c'est "penser en... [Lire la suite]
Posté par primorales à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2012

Publication de La France sous Sarkophage

Lisez le Sarkophage http://www.lesarkophage.com/f/index.php La France sous Sarkophage. Pour en finir avec le sarkozysme   Le Sarkophage paraît depuis le 14 juillet 2007 pour protester contre la mise sous camisole de nos espoirs d’émancipation. Nous avions en fondant ce journal d’analyse politique deux objectifs principaux : décrypter le sarkozysme, entendu comme l’importation en France de la révolution conservatrice mondiale et devenir l’un des vecteurs de l’émergence d’une nouvelle gauche, une gauche... [Lire la suite]
Posté par primorales à 22:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 novembre 2012

Florent Bussy Le totalitarisme ou le règne de l’inhumain Sens public 2009

http://www.sens-public.org/spip.php?article709 SensPublic_FBussy_Totalitarisme   Le totalitarisme ou le règne de l’inhumain Florent Bussy http://www.sens-public.org/spip.php?article709         La chute du siècle dans la guerre   La rencontre avec les systèmes totalitaires est toujours un choc. Mais ce choc ne repose pas sur la violence meurtrière des guerres, ni sur des massacres, des oppressions dont l’histoire nous montrerait de multiples autres exemples. Le totalitarisme a partie liée avec... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2012

Florent Bussy Le totalitarisme et le présent, recension de Cédric Lagandré, La société intégrale, Journal du Mauss, 2009

http://www.journaldumauss.net/spip.php?article629   ArticleJournalduMauss                     Florent Bussy Le totalitarisme et le présent   Recension deCédric Lagandré, La société intégrale, Éditions Climats, 2009, 87 pages.     Ce petit livre incisif de Cédric Lagandré est construit sur l’affirmation d’une continuité entre les régimes totalitaires et les sociétés libérales contemporaines. Il paraît légitime de s’inquiéter d’un tel... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 novembre 2012

Florent Bussy L’écologie politique ne s’oppose pas aux Lumières, elle en est l’accomplissement ! Respublica, 25 février 2011

 http://www.gaucherepublicaine.org/respublica/lecologie-politique-ne-soppose-pas-aux-lumieres-elle-en-est-laccomplissement/2710                                       L’écologie politique ne s’oppose pas aux Lumières, elle en est l’accomplissement ! Vendredi 25 février 2011 Par Florent Bussy Permalien vers cet article Dans sa dernière livraison,   ReSPUBLICA a publié un article de Stéphane François... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2012

Peter Diener, Le journal d'une folle

Compte-rendu.   Peter Diener, Le journal d’une folle, éditions de l’aube, 2001, collection Regards croisés, 140 pages, 13 euros 57   Dans son premier roman, Le journal d'une folle, l'universitaire français d'origine hongroise, Peter Diener, met en scène une vieille dame hongroise et juive, qui réside dans une maison de repos psychiatrique aux Etats-Unis. Ses parents et sa soeur aînée Eva, ont été tués par les nazis hongrois au courant des années 1944-45. Elle remet à Peter Diener, un jour qu'il lui rend visite, son... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2012

Florent Bussy Penser nos catastrophes Revue Le Portique

http://leportique.revues.org/index1973.html   leportique_2013_22_penser_nos_catastrophes_1_   Penser nos catastrophes Florent Bussy   La pensée des catastrophes globales donne fréquemment lieu à des sarcasmes, parce que l’existence présente du monde serait la preuve en chair et en os que les catastrophes ont été évitées ou que leurs effets n’ont été que très partiels. « Pas de quoi fouetter un chat », « Balivernes de prêcheurs d’apocalypse », diront alors les soi-disant penseurs réalistes. ... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]