22 novembre 2014

Michel Houellebecq, Plateforme

Si être cynique, c'est vivre comme un chien, Michel, le personnage de tous les livres de Houellebecq, décliné sur des modes différents en fonction des situations, est un chien attachant. Derrière la froideur et le détachement de l'écriture dont on devine le sens, c'est le détachement d'un personnage qui nous conduit à prendre sur notre époque où tout est argent, intérêt, froid calcul, un recul salutaire, puissant, décisif. Scrutant pendant 350 pages une société dont les modes de pensée et de vie nous hantent, même dans notre volonté... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2014

Monique Agénor, Bé-Maho

Dans ce roman magnifique, M.Agénor écrit en alternance en Créole et en Français.Où on voit poindre la poésie sans pareille d'une langue riche en images naturelles, en émotions humaines. Grand roman d'aventure historique, sur un mode parodique, Bé-Maho enchante l'esprit.
Posté par primorales à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2014

Hannah Arendt, Le système totalitaire

Ce livre est l'ouvrage majeur de la philosophie politique du XXe siècle, l'admirable oeuvre d'un penseur hors-normes, qui s'est affrontée, sans filet de protection, à la tâche difficile de démêler l'expérience totalitaire, l'expérience centrale du XXe siècle, celle devant quoi toutes les catégories de pensée vascillent. Point de départ d'une réflexion, dont la Condition de l'homme moderne marquera l'apogée, Le système totalitaire constitue le livre indispensable pour toute réflexion politique. Il n'y a pas de pensée possible de la... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2014

Hyok Kang Ici, c'est le paradis : Une enfance en Corée du Nord

Dans ce récit dense, où l'enfant est devenu adulte et mûr malgré ses 18 ans, Hyok Kang relate son expérience de la famine depuis le milieu des années 95. Illustré par ses propres dessins, il s'agit d'un livre éprouvant, où l'inhumanité est permanente, la folie du pouvoir sans limite. Le regard que le narrateur porte sur sa vie est sans complaisance, il sait que son expérience l'a détruit (voir les dernières pages sur la condition des jeunes réfugiés de Corée du Nord à Séoul). Et ce récit vise à lui redonner une assise dans le monde,... [Lire la suite]
Posté par primorales à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2014

Denis Sieffert, La guerre israélienne de l'information

Ce petit livre est salutaire. Datant déjà de deux ans, il a su en une époque troublée mettre un peu de raison dans la lecture du conflit israélo-palestinien, y chercher l'objectivité au lieu d'entrer dans une idéologisation (où deux violences extrêmes s'opposeraient) qui a empêché de voir que Arafat "était" politique et non le terroriste qu'on a voulu décrire, mais que rien n'a été fait pour l'aider à assumer la tâche difficile qui était la sienne. Au lieu de cela, les colonies israëliennes n'ont cessé d'augmenter en Cisjordanie... [Lire la suite]
Posté par primorales à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2014

Michel Lacroix, Le développement personnel

Comme dans d'autres livres, Michel Lacroix analyse ici de manière très complète un phénomène pseudo-religieux en phase avec la modernité libérale. Il réussit à unir en un livre très court un ensemble de données et d'analyses très précises concernant la mouvance du développement personnel. Sous-bassement théorique (parfois inconscient, le stoïcisme y revient étrangement en force), changement des représentations (antisociologisme, antifreudisme, paradigme informatique), parcours des différents courants. Les risques idéologiques et... [Lire la suite]
Posté par primorales à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2014

Dany-Robert Dufour, L'Art de réduire les têtes : Sur la nouvelle servitude de l'homme libéré à l'ère du capitalisme total

Un livre fondamental sur la condition de l'homme en période de capitalisme total. Longues analyses du sujet contemporain, lequel est empêtré en lui-même et ne peut, parce que l'Autre a été écarté, s'ouvrir à l'être et devenir lui-même. Constat du désarroi contemporain, ce livre en propose une intelligibilité nouvelle, à partir de perspectives historiques approfondies et d'une connaissance précise de notre époque.
Posté par primorales à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2014

Céline Lafontaine, La société postmortelle : La mort, l'individu et le lien social à l'ère des technosciences

Un livre indispensable. Une très bonne connaissance des faits alliée à une analyse intellectuelle irréprochable font de cet ouvrage une vraie oeuvre de philosophe. A recommander à tous ceux qui veulent comprendre les enjeux des technologies du vivant, notre rapport à la mort et à la vie.
Posté par primorales à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2014

Les zindignés N°19 La consommation est-elle totalitaire ?

Publication de mon article La consommation est-elle totalitaire ? La critique de la consommation est un lieu commun de la pensée alternative. On a à peu près tout dit à son sujet. Elle creuse le désir, nous met en mouvement sans nous donner de but, ne rend pas heureux, mais crée un sentiment de frustration, doit sans cesse être alimentée et coûte cher en temps et en travail, n’est possible que grâce au crédit et à l’endettement, contribue à détruire l’environnement, est au cœur du capitalisme moderne et de ses profits. Mais il... [Lire la suite]
Posté par primorales à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2014

Emmanuel Carrère, Un roman russe

Un livre d'une puissance incroyable. Déconcertant par les situations qu'il met en scène, par les événements qu'il provoque, par les liens inattendus qu'il crée. J'ai mis des semaines à passer à autre chose. Carrère est un très grand écrivain, chacun de ses livres est un moment inoubliable. Depuis sa biographie de Philip K. Dick jusqu'à ce dernier opus, une oeuvre qui dérange, par cette manière de mêler réel et étrange, de faire vasciller les repères et les équilibres.
Posté par primorales à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]