06 décembre 2014

Le Sarkophage, Société harmonieuse et modernité

Société harmonieuse et modernité Florent Bussy   La modernité s’est d’abord constituée comme un projet de libération. Là où les sociétés dites traditionnelles étaient structurées par des hiérarchies, savoirs ou croyances incontestables, la modernité a mis en avant des principes nouveaux, égalité, État de droit, progrès. Les bénéfices en ont été énormes. Les sciences modernes se sont libérées du carcan des dogmes religieux, les individus ont acquis des droits inviolables, la production s’est accrue, les conditions de vie se... [Lire la suite]
Posté par primorales à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2014

Le Sarkophage, Qu’est-ce que l’écologie politique ?

Qu’est-ce que l’écologie politique ? Florent Bussy   Nous allons nous efforcer dans cet article de comprendre ce qu’est l’écologie politique. S’agit-il seulement de la rencontre de l’écologie comme science ou comme volonté de préservation de la planète et de la politique ? S’il s’agissait de cela, toute la politique aujourd’hui serait devenue écologique, parce que l’écologie est sur les lèvres de tous les partis.  Cette compréhension de l’écologie politique permet seulement de remarquer, qu’après une première... [Lire la suite]
Posté par primorales à 13:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2014

Le Sarkophage, L’écologie peut-elle être populaire ?

L’écologie peut-elle être populaire ?     Notre époque fait de l’écologie un problème aussi central que la lutte des classes pour le 19e siècle ou la démocratie pour le 20e siècle. Mais, de même que la lutte des classes a fini par s’abîmer dans un conflit stérile, hostile aux classes populaires, entre étatisme et libéralisme, que la démocratie est devenue synonyme de protection des libertés individuelles contre l’emprise totalitaire, mais sans intérêt pour l’implication populaire, de même l’écologie tend aujourd’hui... [Lire la suite]
Posté par primorales à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2014

Le Sarkophage, Facebook, le portable et l’école ou la culture du narcissisme

Facebook, le portable et l’école ou la culture du narcissisme   Comment comprendre l’inertie qui étreint nos sociétés concernant le portable et internet, quand ils interfèrent manifestement avec la qualité de la vie en société ? Faut-il y voir seulement la conséquence de la commodité de ces techniques ? Ou ne faut-il pas davantage penser, que par-delà la question de leur simplicité apparente et de leur efficacité, ce sont des fantasmes qui sont en jeu – lesquels sont véhiculés par les injonctions à être modernes – , fantasmes... [Lire la suite]
Posté par primorales à 22:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2014

Le Sarkophage, L'écologie qui vient.

L’écologie qui vient Florent Bussy   Dans la grisaille quotidienne, dans la répétition des discours politiques creux ou cyniques, dans les désillusions subies et les angoisses vécues, prenons le temps de rêver un peu. Non pas pour nous mettre en marge de la réalité et nous enfermer dans une ignorance volontaire, à la manière de ce que produisent les paradis artificiels véhiculés par l’industrie de la consommation et du divertissement, mais pour au contraire réussir à penser notre temps dans sa vérité et sa gravité. Parce que... [Lire la suite]
Posté par primorales à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2014

Le sarkophage : Croissance et consommation : pour une critique des fétiches de l’économie capitaliste

Croissance et consommation : pour une critique des fétiches de l’économie capitaliste   Pour le profane que je suis, les analyses économiques ont toujours quelque chose d’ésotérique et de rebutant. N’est-ce qu’engourdissement intellectuel ou paresse ? N’est-ce pas plutôt une incapacité à saisir ou une résistance à un type de discours qui semble s’être démarqué de manière irrémédiable de l’expérience vécue par chacun, au sein de sa vie privée comme publique ? On sait, depuis Marx, que le capitalisme suppose, pour... [Lire la suite]
Posté par primorales à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2014

Analyse de Gravity par Frédéric Neyrat

Je signale ce bel article au sujet du film Gravity de A. Cuaron http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/041113/gravity-ou-comment-revenir-sur-terre
Posté par primorales à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2014

Paul Ariès, Misère du sarkozysme

Ce livre nous entraîne dans les arcanes du sarkozysme. Ecrit il y a deux ans, il mettait en évidence les sources d'inspiration de Nicolas Sarkozy. Entrant dans les méandres de la pensée ultra-libérale, très largement inconnue en France, il nous permet d'entrevoir ce qui s'ouvre aujourd'hui : un monde fondé sur l'individualisme pur, sur la privatisation totale de l'espace, sur la recherche pur l'intérêt . Il s'agit d'une révolution, d'une rupture sans précédent en France avec les principes républicains qui faisaient consensus à droite... [Lire la suite]
Posté par primorales à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2014

Alain Finkielkraut, L'humanité perdue, essai sur le XXe siècle

Il s'agit d'un livre honnête, où les références viennent alimenter une réflexion personnelle, claire et pertinente. Il s'agit sans doute d'un des meilleurs livres de Finkielkraut, alors que depuis ses polémiques redondantes contre l'Islam et les esprits révolutionnaires qu'il aurait conquis sont devenus lassantes et sans intérêt. Dans son dernier livre avec Sloterdijk, il est souvent à la traîne de son interlocuteur.Ici au contraire, il propose une très bonne lecture du siècle, de ses origines, de son déroulement et de ses... [Lire la suite]
Posté par primorales à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2014

François Brune, Le bonheur conforme

Ce livre analyse avec une grande précision les ravages du discours publicitaire sur la pensée (le sous-titre est "Essai sur la normalisation publicitaire), relevant clichés, valorisation machistes, fantasmes de puissance. On peut donc lire ce livre comme une critique du penser-conforme que la publicité, profession hautement médiatisée au point qu'elle a conquis les sénacles politiques, a imposé largement. La rhétorique publicitaire a une vocation marchande, ce que l'appréciation purement esthétique ignore par cynisme ou aveuglement.... [Lire la suite]
Posté par primorales à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]